Le guide complet du toit végétal pour les propriétaires en quête de modernité

Symbole de modernité et d’originalité, la toiture végétale est une technique qui consiste à aménager et couvrir le toit d’une maison avec des plantes. Les immeubles dotés de jardins suspendus ont une apparence particulière et apportent une touche verte aux milieux urbains. Dans cet article, nous vous donnerons toutes les informations que vous devez maîtriser à propos de l’écotoit.

Quels sont les motifs qui poussent les propriétaires à opter pour l’écotoit ?

Le succès de la toiture végétale vient premièrement de sa capacité d’isolation. Bien plus que les systèmes d’isolation classiques, le toit végétal vous permet de profiter d’une isolation thermique exceptionnelle, que ce soit contre la grosse chaleur ou contre le froid. Une maison dotée de toit végétal est largement plus confortable donc qu’une maison classique. Cette capacité d’isolation ne concerne pas uniquement le côté thermique, l’isolation acoustique est également concernée par celle-ci puisque les bruits sont réduits d’approximativement 50 dB avec un toit végétal.

La capacité d’isolation de la toiture verte a pour conséquence immédiate une réduction des dépenses engagées par le propriétaire en matière de chauffage. Vous n’aurez plus besoin d’utiliser la climatisation, quelle que soit la saison. Il faut également noter que la présence des plantes et des substrats sur le toit diminue considérablement les corrosions liées aux ultraviolets et aux rayons de soleil. Votre toit peut donc avoir une très longue vie avant d’être remplacé.

Le toit vert est également réputé pour son étanchéité. La présence des plantes permet une absorption de l’ordre de 75 % des eaux pluviales. Sur le plan écologique, cela est un avantage considérable, car les eaux sont traitées naturellement et les éléments polluants dans l’air sont automatiquement capturés par les plantes.

Quels sont les inconvénients de ce type de toiture ?

Le principal inconvénient de la toiture végétale, c’est son coût. Il est fort possible que son installation atteigne le double du tarif d’installation d’un toit classique. Plusieurs paramètres rendent cher cette mise en place de l’écotoit, notamment la nécessité de procéder à un renforcement de la toiture. Le poids des substrats et des plantes est tel qu’il peut atteindre les 500 kg/m².

Il est donc nécessaire de s’assurer que votre structure soit en mesure de supporter une telle masse pour éviter un écroulement. Le prix de la mise en place d’une toiture verte peut également varier en fonction du type de végétalisation que vous choisissez. En fonction du type de toiture végétale que vous décidez d’installer également, vous pourrez être amené à procéder à des entretiens réguliers pour assurer le développement des plantes.

Enfin, à ces dépenses doit être ajoutée celle liée à la prestation de l’artisan spécialiste de l’installation du toit vert comme ce couvreur dans les Alpes Maritimes.

Quels sont les végétaux susceptibles d’être plantés sur le toit ?

Généralement, les couvreurs recommandent les plantes grasses, principalement les sédums. Ces derniers peuvent facilement s’adapter à n’importe quel climat sans que vous ayez besoin de les entretenir régulièrement.

Il est également fréquent que les propriétaires optent pour des plantes bulbeuses. Ces dernières ont la particularité de donner une couleur vive et particulière au toit une fois qu’elles fleurissent.

Enfin, il est possible de planter des graminées dont l’entretien est très facile. Il en existe une multitude de variétés dans le monde et ceux qui sont les plus utilisés sont principalement les fétuques améthyste.

Quels sont les différents types de toit végétalisés ?

Il existe trois principaux écotoit. Celui qui est dit intensif, le toit végétal extensif et enfin le la toiture végétale semi-intensive. La différence entre ces trois modèles se situe au niveau de la quantité de substrat et la fréquence de l’entretien du jardin.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *