Travaux de calorifugeage : en quoi ça consiste?

calorifugeage

Dans le cadre de l’amélioration de l’habitat la lutte contre les déperditions énergétiques est devenue nécessaire, tant pour améliorer le confort des logements, que pour réaliser des économies d’énergie et ainsi préserver notre environnement. le calorifugeage des tuyaux et canalisations participe à la lutte contre les pertes de chaleur. Cet article vous présente les problématiques auxquelles le calorifugeage permet de répondre, la méthode, et les modalités de mise en œuvre.

Qu’est-ce que le calorifugeage ?

Dans les habitations ou les logements collectifs, des tuyaux de transport des fluides courent, pour desservir les différentes parties en chauffage et/ou en eau chaude sanitaire. Lors de ce transport, des déperditions de chaleur sont inévitables, notamment lors du passage dans des zones non chauffées. Et ces déperditions ne sont pas sans conséquences. Elles nécessitent souvent de chauffer davantage les fluides que nécessaire, afin que toutes les pièces puissent bénéficier de la chaleur, y compris les plus éloignées. Cela se ressent donc sur la consommation énergétique et donc sur la facture.

calorifugeage tuyaux

Pour limiter ces déperditions, une solution simple peut être mise en œuvre, le calorifugeage des tuyaux, consistant à recouvrir les canalisations d’un matériau isolant, visant à créer une coquille isolante autour de celles-ci. Si vos canalisations transportant des fluides chauds passent à l’extérieur ou dans des zones non chauffées telles que le vide sanitaire, la cave, le garage, etc. l’isolation de la tuyauterie et de vos canalisations peut s’avérer pour augmenter votre confort et limiter la dépense énergétique. Il s’agit de plus de travaux simples à réaliser, ne nécessitant pas de travaux de gros œuvre, et qui sont éligibles à des financements ainsi qu’à des crédits d’impôts.

Comment se réalise le calorifugeage des canalisations?

Le calorifugeage consiste, de manière générale, à entourer la canalisation d’un matériau isolant pour éviter que la chaleur ne s’échappe. Dans le détail, le type de matériau utilisé dépend grandement du matériau composant la canalisation, de son diamètre, de la température du fluide transporté, de l’objectif énergétique visé. Ainsi les professionnels qualifiés du calorifugeage auront le choix entre des fibres minérales, de coquilles elles aussi en fibres minérales ou encore des manchons plastiques pour recouvrir les canalisations existantes. Les classes de calorifugeage, allant de 1 à 6, définies par la réglementation permettent de s’y retrouver dans les objectifs à atteindre, une classe 2 étant un minimum pour limiter les déperditions de chaleur, une classe 4 correspondant aux logements basse consommation d’énergie. Pour vous accompagner dans votre projet ou dans la recherche d’un professionnel qualifié, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de professionnels. Bénéficiez ainsi d’un diagnostic personnalisé pour votre logement, d’un devis gratuit d’un professionnel ainsi que d’un conseil sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre pour ces travaux de calorifugeage.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *